Cochondinde.net » Santé » La reproduction du cochon d’Inde.

La reproduction du cochon d'Inde.

Entre les risques liés à la symphyse pubienne, le facteur létal et la toxémie de gestation il est vrai que la reproduction du cochon d’Inde n’est pas une mince affaire.

Voici quelques points importants à connaitre avant de mettre votre femelle au mâle.

A partir de quel âge mon cochon d’Inde peut il se reproduire ?

La maturité sexuelle des femelles cochons d’Inde se situe aux alentours d’un mois et demi, elles pèseront alors 200g.
Pour sa santé et celle de ses bébés, il est important d’attendre qu’elle ait fini sa croissance et ait atteinte le poids minimum de 700 grammes.
Celle des mâles est un peu plus tardive, même s’ils s’intéressent très tôt aux femelles, les cochons d’Inde mâles ne sont fertiles qu’a leur deuxième/troisième mois, ils pèseront alors entre 270 et 300g.

Combien de temps dure le cycle ovarien de la femelle cochon d’Inde ? A-t-elle des règles ?

Les femelles cochon d’Inde non pas de règles. Elles ont un cycle ovarien d’environ 13 à 17 jours.

Ce cycle comporte quatre phases.

  1. Le proestrus qui dure un jour et demi.
  2. L’oestrus qui dure 12 heures (la femelle est en chaleur et est fécondable).
  3. Le metoestrus qui dure 6 jours (la femelle n’est plus fécondable).
  4. Et le post-oestrus qui dure 8 jours.

Qu’est ce que la symphyse pubienne ?

Ossification (soudure) du bassin de la femelle cochon d’Inde (ce qui rend l’accouchement au mieux difficile ou au pire impossible).

Il est primordial que la femelle ait moins de 8 mois avant d’avoir sa première portée.

Pas plus de 6 à 7 mois ne doit séparer deux portées.

Quels sont les risques liés à la reproduction ?

Les facteurs génétiques liés au facteur létal des cochons d’Inde de race Rouans et Dalmatiens. Lorsque ces deux races se reproduisent ensembles, ils donnent des petits non viables, malformés voir morts. Attention aussi aux porteurs Rouans et Dalmatiens qui ne sont pas toujours visible sur des cobayes blancs par exemple.

Pour les mêmes risques ont évitera toute reproduction consanguine.

La toxémie de gestation est un empoissonnement du sang de la maman pouvant provoquer la mort de la maman et des bébés, si celle-ci n’est pas rapidement prise en charge par un vétérinaire.
Elle peut apparaitre lors des deux dernières semaines de gestation, jusqu’à la première semaine après la mise à bas des petits (dans ce cas le lait maternelle devient toxique pour les petits).

L’épuisement et les retards de croissance sur une femelle trop jeune ou trop faible.

Dans tous les cas, une femelle faible, prostrée, qui perds ses bébés par avortement, qui ne mange plus ou qui à des pertes vaginales doit vous amener à consulter le plus rapidement possible un vétérinaire.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le :
Sur le même thème :
Les autres thèmes :