Les 5 sens du cochon d’Inde.

1) Une ouïe fine ?

Oui ! Le cochon d’inde possède au niveau de l’oreille interne un limaçon (sorte de petit escargot) de quatre spirales (la notre  n’en possède que deux et demi) permettant aux cellules auditives d’avoir plus d’espaces pour évoluer. Ce qui lui confère une ouïe pouvant atteindre 33 000 hertz alors que celle d’un jeune homme par exemple ne peut attendre que les 20 000 hertz.

C’est pour cela que le cochon d’inde est très sensible au bruit fort comme par exemple un claquement de porte…

2) Un œil de lynx ?

Pas tout à fait… Ayant les yeux placés sur chaque coté de la tête, les cochons d’inde peuvent à la fois voir vers l’avant et sur les cotés en même temps, sans même avoir à tourner la tête, ce qui leur confère un large champ de vision. Ils voient également le monde en couleur tout comme nous.
Le seul inconvénient de cette vision en trois dimensions est que la vision diurne (de jour) n’est pas de très bonne qualité c’est pourquoi votre cochon d’inde perçoit mal les mouvements rapides alors que la vision nocturne, elle, est très correcte.

C’est pourquoi votre cochon d’inde est très sensible au soleil et aux lumières artificielles trop violentes.

3) Une princesse aux petits pois ?

Oui ! Le cochon d’inde est très sensible au touché grâce à ses poils tactiles et ses vibrisses situées de chaque coté de la bouche. Celles-ci lui permettent également de s’orienter dans l’obscurité.

C’est pourquoi votre cochon d’inde apprécie grandement vos caresses.

4) Un odorat développé ?

1000 fois plus qu’un Homme ! Ce sens est surtout sollicité lors d’échanges entre congénères.
Par exemple pour se reconnaitre entre eux grâce à leurs odeurs corporelles ou lors de comportements sexuels. Avec l’émission d’urine particulièrement odorante chez le mâle pour solliciter la femelle qui peut à son tour refuser ou accepter l’accouplement en émettant elle aussi certaines odeurs grâce au marquage du territoire à l’aide de sécrétions et de jets d’urines.

Mais aussi pour reconnaitre l’odeur de son maitre, c’est pourquoi il est important de laisser votre cochon d’inde sentir votre main lorsque vous vous apprêter à le toucher.

5) Un fin gourmet ?

Plutôt deux fois qu’une ! Le cochon d’inde possède une langue pourvue d’un très grand nombre de papilles gustatives ce qui lui permet d’apprécier ou non chaque aliment à sa juste valeur.
Mais tout comme le jeune enfant, le cochon d’inde aura tendance à préférer le goût du sucré qui n’est pas forcement le meilleur pour lui…
C’est pourquoi il est important de lui apporter l’alimentation la plus variée possible afin de couvrir au maximum ses besoins nutritionnels.

Sur le même thème :
Les autres thèmes :